Musique classique iranienne

Le projet 


 
Trois siècles d’échanges (du début du XVe jusqu’à la fin du XVIIe) caractérisent les vastes relations existantes entre les musiques classiques persane et ottomane. Echanges qui atteignent leur apogée au XVIe XVIIe siècles à l’issue des guerres entre les sultans ottomans et les rois safavides. Autant d’évènements durant lesquels bon nombre d’illustres musiciens persans seront transférés, en tant que captifs, de centres importants tels que Tabriz et Bagdad jusqu’à Istanbul.

Ce concert du trio Tarannom tente de renouveler les liens structurels des traditions musicales persane et turque en rejouant des pièces de compositeurs persans de la cour ottomane des XIe et XVIIe siècles, compositeurs connus dans l’histoire de la musique turque entant qu’Ajamlar-s (les Persans). Ces pièces ont étés transcrites dans les collections de notations d’Ali Ufki (m. 1675), un musicien polonais, et de Dimitri Cantemir, un prince et musicien moldave (m. 1723), à Istanbul. Il est à noter que ces pièces anciennes, toutes composées dans le cadre d’une forme instrumentale nommée pishrow, s’appuient souvent sur des rythmes cycliques complexes comme le 14 temps ou le 48 temps. Le programme de ce concert contient également des improvisations ainsi que des pièces appartenant au répertoire persan plus récent, à l’exemple du genre vocal tasnif.